Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par kick's

Association Chapeaubas présente :

" Moustaki en Hiver "

Alain Hiver

" Barbara... du bout des lèvres "

Catherine Colle & Laurent Dupart Piano

Samedi 25 Novembre 2017 20h

Saint Philippe du Seignal 33220

Mosaïques a vu :
Mosaïques a vu :

Alain Hiver

Homme du Monde, Citoyen d’Europe, Lyonnais de naissance, Humaniste de souche…

Son pays…? C’est le cœur et c’est l’âme des gens.

Alain commence la musique à l’âge de onze ans en s’acharnant sur un violon qui ne lui a rien fait…

Puis, il achète sa première guitare.

Compose ses premières chansons.

Donne son tout premier concert,

Il a dix-neuf ans…

De là est né son amour pour l’interprétation de la chanson, les siennes puis celles de FERRAT, BRASSENS, MOUSTAKI, car…

« Une chanson, c’est le plus court chemin d’un homme à un autre… » (cf. Georges BRASSENS). Alors, Alain HIVER l’a emprunté avec talent et sincérité.

Mosaïques a vu :
Mosaïques a vu :Mosaïques a vu :
Mosaïques a vu :

Catherine Colle

Je me souviens

Ma première rencontre, c'était il y a 35 ans avec « Göttingen ». Une amie me la chante à la guitare, puis nous la chantons ensemble. On achète les vinyls et on les écoute en boucle dans notre appart en colloc.

Je viens d'avoir 18 ans.

J'écoute, j'entends, je sens ses chansons : Nantes, Le mal de vivre, Les insomnies, A peine, L'aigle noir, Dis, quand reviendras-tu ?. Je ne me souviens pas de tous les titres mais il y avait un vinyle orange et un autre avec des dessins de roses.

J'adore la chanson. Je chante depuis toujours. Je chante tous ceux de cette époque qui ont des poésies, des histoires à raconter : Anne Sylvestre, Béranger, Moustaki, Tachan, Brassens, Brel, Leclerc,...

Barbara ? Je ne la chante pas trop, c'est vrai !

Je l'écoute. Elle est là. Sa voix m'accompagne.

Elle passe à Bordeaux. Génial, on y court !

...

Catherine Colle 2013

Mosaïques a vu :
Mosaïques a vu :Mosaïques a vu :
Mosaïques a vu :
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article