Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par kick's

Cathy Fernandez, Claude Rieu et Michel Vivoux

" Il était une fois Jaurès "
Jaurès au travers de chansons

Vendredi 17 novembre 2017 à 20h30

Salle des fêtes de Lamothe-Montravel 24230


Tarifs : Adultes 8€  Collégiens 4€  Gratuit pour les moins de 12 ans
Renseignements et réservations au 05 53 27 56 75

Mosaïques présente : Vendredi 17 Novembre 2017 :

 

Leur spectacle : ils interprètent les chansons qui ont marquées la vie de Jaurès...

La valse brune, ma France, le chat noir, Jaurès, le chiffon rouge, le déserteur, la semaine sanglante, la chanson de Craonne...

Adieu la vie, adieu l'amour,
Adieu toutes les femmes
C'est bien fini, c'est pour toujours,
De cette guerre infâme.
C'est à Craonne, sur le plateau
Qu'on doit laisser sa peau,
Car nous sommes tous condamnés
Nous sommes les sacrifiés

 

Cathy

Elle a dansé. Tout en jouant un peu la comédie. Car en travaillant dans la lignée de Katja Cavagnac, la chorégraphie n'était pas que danse. Chanter, elle n'y songeait même pas. Alors que pas plus haute que trois pommes, elle se souvient que son père lui assurait qu'elle connaissait mieux les paroles d'une complainte à l'eau de rose d'Enrico Macias que les premières subtilités de la langue de Voltaire. « Chanter, non, pendant longtemps, je ne fredonnais qu'à la fin des repas », sourit Cathy Fernandez. Un soir de « bœuf », lorsque les guitares sortent de leurs étuis et le vin rouge délie les voix, elle ira un peu plus loin. Premières impressions. Réactions inattendues. Que du bonheur. Il n'en fallait pas plus pour qu'elle plaque parquets et petits rats en devenir. Les reprises allaient mener tellement bon train que le plaisir deviendra chaque fois plus fort. « Je n'imaginais même pas écrire mes textes ». Cela, ça viendra plus tard. À force de coups de pied au… « J'écrivais, je jetais ». Michel Vivoux lui imposera des figures de styles, à partir de thèmes. « J'ai commencé à écrire sur tout, puis sur des choses qui me touchaient. »

 

Mosaïques présente : Vendredi 17 Novembre 2017 :
Mosaïques présente : Vendredi 17 Novembre 2017 : Mosaïques présente : Vendredi 17 Novembre 2017 :
Mosaïques présente : Vendredi 17 Novembre 2017 :

 

Claude

Auteur, compositeur, interprète accordéoniste guitariste batteur (Higelin le voulait...), Claude Delrieu met en scène son propre rôle comme pour prouver que chaque être est unique, que créer est une normalité, un devoir. Le spectacle est une visite guidée à l’intérieur d’un personnage, joies et peines mêlées, il ne juge jamais, il constate, il décrit se qu’il voit avec ses yeux et c’est troublant. Authentique exagéré, provocation détournée, humour décalé ou dérision réaliste sont les ingrédients de cette musique aux racines diverses et inattendues.

Claude Delrieu fait parti des Musiques à ouir. Il a ainsi participé au collectif hommage à Georges Brassens "Les étrangers familiers. A cette occasion, il joue de l'accordéon, Loïc Lantoine et Eric Lareine au chant.

Avec les musiques à ouïr, il participe aussi au collectif "Ô Brigitte", avec des reprises de Brigitte Fontaine (avec Loïc Lantoine)

 

Michel

MICHEL VIVOUX: Grand moustachu dégingandé, fils des amours de Boby LAPOINTE et d'un majordome anglais.
Aussi à l'aise dans l'humour qu'un irlandais du Connemara devant une pinte de Guinness, ce joueur de guitare et de mots écume depuis trente ans les scènes Toulousaines, du Printemps de Bourges, du Togo ou du Québec, de Lille à Marseille, de Brest à Metz.

Le rire et la dérision, Michel Vivoux en a fait sa raison d'être artistique. Pas surprenant qu'en croisant Wolinski, les deux aient réussi à faire la paire. Témoignage.

Le pitre n'a pas envie de rire. Comme en signe de deuil, l'écran de son ordinateur est barré d'un «je soutiens Charlie». Dans sa maison de Villeneuve – là où, hier après-midi, Michel Renaud, une des douze victimes, était inhumé – Michel Vivoux fait défiler en boucle messages et témoignages. Ceux de «Charlie hebdo» c'était les siens à cet apôtre de l'humour grinçant. à tel point que Wolinski, croisé par hasard un soir de beaujolais nouveau à Caussade, lui avait offert une caricature de lui figurant sur la pochette de son CD «J'arrête de m'aigrir.»

Souvenirs...

Mosaïques présente : Vendredi 17 Novembre 2017 : Mosaïques présente : Vendredi 17 Novembre 2017 :
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article